«Brahms: The Boy II» Star Katie Holmes sur Être effrayé par Brahms et l’expérience communautaire de l’horreur [Interview]

[ad_1]

Ce week-end verra Brahms: le garçon II venir au théâtre, ramener la poupée effrayante au regard perçant et au visage troublant et innocent. Cette fois, Brahms terrorise une toute nouvelle famille par le biais d’un garçon nommé Jude (Christopher Convery), qui découvre la poupée enterrée dans les bois sur la propriété du Heelshire Mansion. Jude souffre d’un traumatisme après une invasion de domicile, et il ne parle pas à ses parents Liza et Sean (Katie Holmes et Owain Yeoman). Mais bientôt, il commence à parler à Brahms, et c’est là que les trucs effrayants commencent.

Katie Holmes a essayé l’horreur et les thrillers à tour de rôle Le cadeau et N’ayez pas peur du noir, mais c’est un film d’horreur différent pour l’actrice car il lui a permis de jouer la mère d’un enfant terrifié qui s’horrifie lentement. Dans une interview en table ronde avec l’actrice mise en place conjointement avec notre rapport de visite pour Brahms: le garçon II, Katie Holmes a parlé de ce qu’elle aime à propos de l’horreur, de ce qu’elle a trouvé relatable à propos de son personnage et bien sûr de cette poupée effrayante.

Ce n’est pas la première fois que Katie Holmes affronte quelque chose d’effrayant sur grand écran, elle doit donc être attirée par le genre. Mais ce n’est certainement pas parce qu’elle aime avoir peur. Holmes a déclaré:

«J’ai du mal à regarder [horror] parce que j’ai peur. Je n’aime pas avoir peur, car ça commence à me déranger. Je vais marcher dans la rue et je pense entendre des bruits. Ou j’essaye de m’endormir et je me demande s’il y a quelqu’un dans l’autre pièce. Je dois donc me surveiller, mais certaines personnes adorent ça. »

Donc, si elle a du mal à regarder elle-même des films d’horreur, qu’est-ce qui l’attire dans le genre? Holmes a expliqué:

« Eh bien, ce que j’aime dans le genre, c’est que c’est vraiment amusant d’aller voir un film d’horreur dans un théâtre. C’est une expérience communautaire qui fait peur aux étrangers. J’ai déjà fait ce genre auparavant, et je pense que c’est vraiment amusant de créer un personnage dans ce genre de genre. « 

En parlant de cela, Holmes a brièvement discuté de son personnage dans ce film, et elle a trouvé un terrain d’entente en tant que parent dans la vie réelle. Chaque parent est soucieux du bien-être de son enfant, il n’est donc pas difficile d’apporter cette résonance émotionnelle à un rôle comme celui-ci où votre fils à l’écran est en grave danger et peut-être même en train de devenir lui-même une menace. Holmes a déclaré:

«Mon personnage est une mère qui a vécu une expérience traumatisante, et nous allons donc à la campagne pour guérir. Elle commence à se sentir très mal à l’aise à cause de l’influence de cette poupée sur mon enfant. En train d’essayer de guérir, il devient de plus en plus terrifié. Et je sentais que c’était très facile à comprendre pour les parents. C’était un défi. « 

Apparemment, c’était aussi un défi de travailler avec Brahms. Holmes n’aime pas être effrayé par les films d’horreur, et il semble que les faire était également une expérience troublante. Holmes a rappelé:

«C’était effrayant. C’était vraiment effrayant à chaque fois. Ils ont fait un si bon travail avec cette poupée. Ouais, je ne voulais pas être seule avec la poupée. C’était étrange. Ils ont fait un travail formidable. À la fin, c’était comme: «Suis-je en attente derrière une poupée à la restauration? Je pourrais être. Je pense que cette chose est vraiment vivante. »»

Mais Brahms n’était pas assez effrayant pour l’empêcher d’envisager une réunion. Lorsqu’on lui a demandé si elle serait prête à rester pour un troisième chapitre potentiel de ce qui est maintenant une franchise d’horreur, Holmes a déclaré: «Bien sûr, je suis ouvert à tout. J’ai adoré travailler avec William Brent Bell. Il est adorable et très agréable de travailler avec. « 

Bien sûr, Katie Holmes doit d’abord survivre Brahms: le garçon II, qui arrive dans les salles le 21 février 2020.

Articles sympas du Web:

[ad_2]