Critique de bande dessinée – Doctor Who: The Treizième Doctor – Année 2 # 3

[ad_1]

Rob Lake examine Doctor Who: The Treizième Doctor – Year 2 # 3…

Les aventures de Titan Comics dans la deuxième année du Treizième Docteur entrent maintenant dans leur troisième numéro. Avec Ten and Co. pris dans le regard de l’Ange pleureur, qui ou quoi a saccagé le magasin de vêtements?

Ce problème démarre avec le cliffhanger avec lequel le numéro précédent nous a laissé. Ten, Ryan, Yaz et Graham sont confrontés au seul Ange Pleureur et sont obligés de travailler ensemble pour trouver un endroit sûr, tandis que Thirteen et Martha enquêtent sur ce qui se passe au magasin de vêtements alors qu’ils ne sont armés que d’un tournevis sonique et d’un bras de mannequins.

Le numéro 3 a jusqu’à présent été mon préféré de la série. Alors que l’intrigue globale s’approfondit toujours plus, nous avons droit à un classique Qui-la comédie de style et enfin le présent et le passé se rejoignent à la mode. Comme je l’ai mentionné dans mon examen du numéro précédent, avec chaque équipe de médecins, il arrive un moment où les deux médecins se rencontrent. Bien qu’il ait également fallu trois problèmes pour arriver enfin, ce n’est pas une déception. Avec Martha et Thirteen pleinement présentés l’un à l’autre, c’était agréable de voir Ten et l’équipe actuelle d’assistants se familiariser. Nous voyons Ten discuter avec le T.A.R.D.I.S. sur son nouveau design et son choc que Thirteen n’est toujours pas gingembre. Avec Martha et Yaz ramenant les médecins à la situation actuelle, nous voyons les histoires des deux médecins converger en une seule.

L’introduction d’une deuxième menace lance une grosse balle courbe qui pourrait potentiellement (si je ne réfléchis pas massivement) dans la première sortie de Christopher Eccleston en tant que Nine. Bien que le médecin ne laisse généralement pas de traces, alors peut-être pas dans ce cas. Il y avait toujours mon Who Fan intérieur illustrant tous ces futurs spoilers potentiels fous.

Comme toujours, je ne taris pas d’éloges sur l’équipe de Jody Hauser et Roberta Ingranata. L’écriture de Jody associée à l’art de Roberta donne vraiment vie au conte. Titan Comics s’est fait un nouveau fan avec cette série et je suis investi de la façon dont ce conte se termine et de ce qui va suivre.

Évaluation: 10/10

Rob Lake

[ad_2]