Critique de bande dessinée – Predator Hunters III # 1

[ad_1]

Rob Lake examine Predator Hunters III # 1…

Le Predator est un incontournable de la bande dessinée depuis plusieurs années. Avec des séries classiques telles que Alien Vs. Prédateur et Predator: War, il n’y en a pas beaucoup qui n’ont pas été la proie de nos espèces préférées de chasseurs intergalactiques au fil des ans. Dark Horse Comics poursuit cette tendance avec Predator Hunters III, le prochain épisode du Chasseurs de prédateurs séries.

Predator: Hunters III voit l’équipe créative de Chris Warner, Brian Thies et Wes Dzioba ramener le Predator sous les tropiques d’Amérique centrale. Naturellement, aucune bande dessinée Predator ne serait complète sans effusion de sang et Predator Hunter III’s le premier numéro en est un exemple.

Ce problème d’ouverture pour moi ressemblait à un service classique de fan qui nous ramène au premier film. Dans les jungles du Belize, nous pouvons voir les événements sombres avec le Cartel entrecoupé des actions sanglantes du Predator. Chris Warner nous donne un script qui a tout le mysticisme et l’intrigue dans ce qui se passe ensuite. Le rythme du problème est rapide et les scènes s’enchaînent extrêmement bien. L’œuvre de Brian Thies fait un superbe travail de capture de l’action et couplée à la palette de couleurs de Wes Dzioba, elles donnent toutes deux vie au scénario de Chris Warner.

Le Predator a un design et une armure sympas qui ne me semblent pas familiers avec les designs Predator que nous avons vus auparavant. Les personnages présentés dans ce premier numéro sont bien écrits et je m’intéresse déjà à Raphaël en tant que personnage connaissant même son passé mouvementé. C’est ce qui fait Prédateur les bandes dessinées sont si intéressantes – vous ne savez pas vraiment qui est bon ou mauvais. Naturellement, je prends souvent le Predator même s’il est censé être le méchant!

En guise d’ouverture, Predator Hunters III # 1 obtient sa narration sur la bonne voie. Il ne donne pas grand-chose en termes d’histoire, mais un script intelligent qui donne juste assez d’informations m’a intrigué dans la suite des Chasseurs dans leur chasse.

Évaluation: 8/10

Rob Lake

[ad_2]