Universal garantit les droits de «The Mister», basé sur un roman de «Fifty Shades of Grey», auteur E.L. James

[ad_1]

Après avoir gagné plus d’un milliard de dollars dans le monde Cinquante nuances de gris trilogie cinématographique, Universal reprend ses activités avec l’auteur E.L. James. Le studio est sorti victorieux d’une guerre d’enchères pour les droits cinématographiques de son roman Le monsieur, une romance qui a été l’une des meilleures ventes de 2019.

Variety rapporte que James produira l’adaptation cinématographique de Le monsieur, comme elle l’a fait pour chaque entrée du Cinquante nuances de gris trilogie. La sortie dit Le monsieur « Raconte l’histoire d’une riche aristocrate britannique qui tombe amoureuse de sa femme de ménage albanaise, ignorant qu’elle est en fuite par des trafiquants d’êtres humains. » Je suis absolument certain que personne ne considérera cette intrigue comme problématique à distance, il n’y aura certainement aucun éditorial écrit à ce sujet, et le tout ira et viendra sans aucune controverse.

Les droits du film auraient « déclenché une guerre d’enchères passionnée », mais il n’est pas surprenant qu’Universal soit arrivé en tête compte tenu de la relation précédente du studio avec James et de l’argent déjà gagné ensemble. Bien que le scénario de ce livre ne soit pas exactement dans ma timonerie personnelle, je ne peux pas contester la décision du studio d’être dans l’E.L. James affaires. Sa trame de fond est désormais célèbre – elle a commencé à écrire une fan fiction érotique basée sur crépuscule et est devenu l’un des romanciers romans les plus réussis de tous les temps (Variety dit Cinquante nuances de gris les livres étaient les trois romans les plus vendus de la dernière décennie). Elle a clairement établi un lien avec les lecteurs, ce qui s’est traduit par des cinéphiles désireux de consommer ses histoires sur grand écran. Le monsieur a été critiqué de façon critique lors de sa sortie (The Atlantic l’a appelé « désespérément rétrograde et lamentablement incertain »), mais il a passé neuf semaines sur la liste des best-sellers du New York Times.

Je n’ai lu aucun de ses romans, mais une partie de moi respecte l’agitation de James. Je me souviens avoir lu comment elle s’est musclée pour avoir un contrôle créatif sans précédent des adaptations précédentes de ses livres, avoir son mot à dire dans le casting, assister à des réunions, contrôler la façon dont ses personnages principaux apparaîtraient et être généralement incroyablement pratique malgré le fait qu’elle n’ait jamais travaillé dans le film avant. Elle est même allée jusqu’à convaincre le studio qu’elle devait écrire le scénario de Cinquante nuances plus sombreset bien qu’elle n’ait pas été approuvée pour cela, le travail de scénariste est finalement allé à son mari. Parlez d’un mouvement de puissance.

Vice-président directeur de la production d’Universal Sara Scott et directeur du développement Lexi Barta supervisera cette adaptation, mais il n’y a pas encore de scénariste ou de réalisateur attaché.

Articles sympas du Web:

[ad_2]